Les 7 lois pour compresser la balle au golf

Compressez la balle pour gagner en longueur

Compressez la balle pour gagner en longueur

Pour réussir à avoir de la longueur au golf, il faut compresser la balle.

Lors de l’impact du club avec la balle, 2 forces vont se mettre en oeuvre : la compression, qui va donner de la longueur et le spin qui va faire tourner la balle vers l’arrière.
Plus un club est ouvert (petits fers et wedges) plus il y aura de spin et moins il y aura de compression. La balle va tenir sur le green, y être freinée et elle fera moins de longueur. Au contraire, avec un club fermé (le driver étant l’extrême) la balle va être compressée et aller plus loin et roulera plus.

Pour gagner en longueur, il faut donc gagner en compression et pour cela, il y a 7 lois à respecter.

1- La vitesse de la tête du club

Plus vous allez arriver vite sur la balle, plus vous allez donner de compression.

La vitesse de swing est fonction de plusieurs paramètres :

a- La séparation entre la rotation de vos épaules et de vos hanches
b- La hauteur de votre backswing
c- L’extension du bras droit le plus tard possible
d- Un release tardif des angles des poignets

2- Le chemin du club

Plus le chemin de votre club sera droit à l’impact, plus vous allez avoir de compression.

Le draw n’est pas la meilleure façon d’avoir de la longueur. Pour vous en convaincre frappez votre main gauche avec votre main droite avec une trajectoire perpendiculaire à votre main gauche ou avec une trajectoire intérieur/extérieur ou inversement.
Vous verrez que votre puissance sera moindre.

3- L’angle de la face du club

Votre face de club doit revenir square à l’impact pour donner le maximum de puissance.

Si vous avez un club ouvert ou même fermé à l’impact, alors, la balle ne va pas se compresser au maximum, mais elle va avoir tendance à glisser sur le club.
De plus, une partie de l’énergie va être transmise à la balle dans un effet de rotation qui va entraîner slice ou hook.

Enfin, avec une face de club ouverte, on va enlever du loft. Avec un fer 7, on aura l’ouverture d’une fer 8 ou 9.

A contrario, en fermant la face du club, on va produire du draw ce qui va « transformer » le fer 7 en fer 5, mais en perdant la compression du chemin de club square.

4- L’angle d’attaque

Plus votre angle d’attaque sera plat, plus vous aurez de compression.

La compression est en fait fonction inverse du spin loft. Moins on a de spin loft, plus on compressera la balle.

Or, la meilleure façon de définir le spin loft est la différence entre l’angle d’attaque (ie : la direction du club au moment de l’impact) et l’orientation de la face de club.

Pour avoir de la compression, il faut donc que cet angle soit le plus petit possible. Donc, plus votre angle d’attaque sera plat, plus vous aurez de compression.
Mais attention : votre angle d’attaque doit rester négatif sous peine de toper la balle.

Chez les pros l’angle d’attaque est de -1° sur les drivers et de -5° sur les wedges.

Pas la peine, donc, de creuser des divots de 3 cm de profondeur !

5- Le loft du club

Le loft est l’angle que forme la face du club avec la verticale. Chaque club a son propre loft.

Puisque la compression est fonction d’un angle d’attaque le plus petit possible, vous devez absolument arriver à maintenir ce loft en vous assurant que vous ne faites pas passer la tête du club avant vos mains.

En effet, si vous faites cela, vous allez ajouter de l’angle ce qui va empêcher la balle de partir.

Au contraire, vos mains doivent arriver à enlever du loft au club pour donner plus de compression tout en gardant les avantages d’un club plus court et plus maniable.

Découvrez un exercice pour réussir à garder la bonne position de vos mains lors du swing.

6- L’angle du manche du club (le lie)

Quand vous laissez votre club reposer librement sur le sol, votre shaft fait un angle précis. Mais lors de la frappe, votre club ne revient pas avec le même angle, il revient légèrement plus vertical.

C’est pour cette raison que le fitting est important : il permet de contrôler que, lors de votre swing, le club revient avec le bon lie. Un lie où ni le talon, ni la pointe ne s’enfoncent trop profondément.

De plus, si vous revenez avec le mauvais angle, vous allez changer l’orientation de la face du club ce qui nuira à la bonne compression de votre balle.

7- Le point d’impact dans la face du club

Votre club n’est pas inerte : lorsque vous touchez la balle, celui-ci réagit.

Si vous frappez la balle avec la pointe du club, votre face va s’ouvrir. Avec le talon, elle va se fermer. Cela va modifier la direction de balle et aussi la compression.

Si vous frappez avec le bas de la face, vous allez toper la balle et plus frappez haut, plus vous allez compresser. Si vous voulez vous en convaincre, il suffit de voir comment vous envoyez la balle loin avec un tee plus haut au drive !

Conclusion

Voila, cela paraît compliqué, mais en réalité, c’est assez simple et se résume en quelques points :

1- Une grande vitesse de club.
2- Un retour bien square avec un bon contact
3- Les mains devant la balle

Regardez cet exercice pour réussir à garder vos mains dans la bonne position à l’impact.

Commenter avec Facebook :

Laisser une réponse