Jouer au golf la nuit : mon expérience

Une partie de golf en plein nuit,  expérience à vivre !

Une partie de golf en plein nuit, expérience à vivre !

Pas mal de gens sont étonnés quand je leur dis que j’ai joué au golf la nuit et j’avoue que c’est resté une expérience assez originale !

Il y a plusieurs façons de jouer de nuit : vous pouvez vous rendre sur un parcours éclairé comme il en existe dans certains pays du monde ou alors, comme ça a été mon cas jouer dans le noir avec des balles éclairantes.

C’est au golf de la Forteresse (en Seine-et-Marne) que j’ai fait cette expérience. Autour du 21 juin (pendant les nuits les plus courtes de l’année), le golf organisait une compétition de nuit. Le départ était donné à 19h et on finissait vers 23 h en pleine nuit.

Il y avait 3 particularités : 

  1. les joueurs étaient tous équipés d’un tube phosphorescent (par sécurité)
  2. on jouait avec des balles qui se mettaient à clignoter quand on les tapait
  3. les drapeaux étaient aussi équipé d’un tube phosphorescent

C’est tout de même assez spécial de jouer de nuit. Quand vous ne voyez plus ou très peu le sol, vos repères sont changés. C’est assez stressant de frapper en ayant peur de toucher le sol trop fort.

L’alignement est plus compliqué aussi : pas facile de voir où on va, où va la face du club ou vers quel endroit pointent nos épaules. C’est très approximatif.

Quant aux longueurs, c’est encore plus dur… Il est bien plus difficile d’estimer une distance dans le noir qu’en plein jour (déjà que quand on joue au golf en plein jour, c’est parfois coton…). En plus de quoi, les balles sont de bien moins bonne qualité que nos balles de jeu normales, ce sont des vrais cailloux.

Malgré tout, jouer la nuit a été une de mes meilleures expériences de golf. C’était drôle, la formule de compétition était sympathique et la pression du score n’était pas aussi forte que lors d’une compétition individuelle.

Commenter avec Facebook :

Laisser une réponse