Pourquoi avez-vous arrêté le golf ?

Pourquoi arrête-t-on de jouer au golf ?

source flickr @jwinfred

Chaque année aux USA il y a autant de gens qui arrêtent le golf que de nouveaux joueurs.

En France, c’est un peu la même chose.
En 2009, par exemple 78 500 joueurs n’ont pas renouvelé leur licence alors que 52 500 nouveaux joueurs le font.
Par ailleurs, 32 500 joueurs ont repris leur licence après au moins 1 an d’arrêt.
(source Statistiques licence 2010 [PDF sur le site de la ffgolf]).

J’ai fait partie ceux-là : J’ai commencé à jouer au golf en 1997, sans interruption jusqu’en 2004 où j’ai joué ma dernière compétition. Puis je me suis arrêté jusqu’à ce début d’année 2011 où je reprends.

Que s’est-il passé ?

Plusieurs facteurs ont fait que j’ai arrêté le golf :

1- Je n’avais plus de temps

C’est une vraie-fausse excuse.

J’étais célibataire, sans enfant et même si les semaines de travail étaient longues, je n’avais rien à faire le week-end qui m’aurait empêché d’aller jouer.
D’ailleurs, j’ai tenté de reprendre en 2008 mais après 3 séances acharnées au practice, mon poignet a crié « grâce ! » et cette tendinite qui m’a suivi pendant 6 mois a été une autre bonne raison (excuse ?) pour ne pas réussir cette reprise.

J’ai joué à 2 ou 3 reprises avec ma mère et mon oncle et puis c’était tout depuis 3 ans et demi.

2- Je n’avais plus les moyens

Le golf, ça coûte assez cher.

Même si débuter au golf ne coûte pas si cher que ça (voir les deux articles : Débuter au golf, combien ça coûte ? et Débuter au golf : le coût matériel, au final pour jouer régulièrement, il faut compter chaque mois l’équivalent de 2 à 3 green-fees (soit 120 à 150 €) que vous payiez au parcours joué ou que vous vous abonniez.

J’avais déjà du mal à joindre les 2 bouts, je ne pouvais plus me le permettre.

3- Je n’avais plus de partenaire

Voila la vraie raison.

En réalité, si vous n’avez personne pour jouer avec vous, pour vous forcer à vous lever le week-end à 6h00 et vous rendre sur le parcours malgré la pluie, c’est dur !

En fait, je me suis rendu compte que c’était surtout ça qui m’avait fait arrêter : plus de partenaire. J’avais déménagé et je n’ai pas su me refaire un réseau d’amis golfeurs.

4- Je ne progressais plus

Une autre vraie fausse bonne raison.

C’est le cercle vicieux : moins je jouais, plus la reprise était compliquée. Mon niveau de jeu était très loin de mon handicap. Je jouais péniblement 28 puis 36 puis…
Pire que tout : quand on joue au golf toutes les semaines, quel que soit le temps, on sait aussi comment s’habiller pour tous les temps. Là, chaque expérience était un supplice : trop habillé, pas assez, pas étanche, gant usé, plus de tee.

Et moins je jouais, plus mon niveau baissait et moins je me souvenais des routines de préparation de veille de parcours.

5- En conclusion

Pour moi, la vraie raison, c’est de la lassitude : trop de temps et trop d’argent à investir, des sacrifices à faire, la sensation (réelle) de régresser.

C’était trop de choses à gérer.
Mais je m’y suis remis !

Et vous ? Vous avez arrêté de jouer au golf et peut-être avez-vous repris ? Quelles étaient vos raisons ?

Si ce n’est pas votre cas et que vous connaissez des gens qui ont arrêté, dites-leur de venir témoigner ici !

Commenter avec Facebook :

Donnez votre avis sur “Pourquoi avez-vous arrêté le golf ?”

  1. Voyageur dit :

    Il manque aussi une autre raison, la lassitude. Parfois on a simplement plus envie de jouer.

  2. florianM dit :

    je me retrouve très bien dans cet article, mais l’argument « je ne progressais plus » n’est pas une fausse excuse selon moi.
    C’est une question de rapport au golf, qui dans mon cas, était très largement lié au fait d’être compétitif sur le parcours.
    Le fait de stagner dans sa progression a été une vraie déception car cela m’interdisait d’accéder à certaines compétitions comme les critériums voir le grand prix. Je suis passé de débutant en 2002 à un index 11 en 2007, mais le cap à franchir pour passer en dessous de 10 ou moins demandait un travail que je ne pouvais tout simplement pas faire pour des raisons d’emploi du temps. Bref j’étais condamné à évoluer au mieux à un niveau proche de 10 mais pas moins. Ca a été un vrai coup d’arrêt dans ma motivation ( et il en faur pour se lever le dimanche à 6h30 :D)

    Mais oui je vais reprendre le golf, ca a fini par me manquer 😀

    • Bonjour Florian et merci pour ce témoignage.

      Je pense qu’arrivé à votre niveau, effectivement, la progression est, de toute façon, à la marge. On gagne un point par ci, un point par là et sur un an on baisse d’un point d’index…

      C’est frustrant quand on a progressé très vite au départ !

      Bonne reprise en tout cas !

      Jerome

Laisser une réponse