fbpx

2 Exos Pour Rentrer Plus de Putts Intermédiaires (Le Second Est Très Efficace)

Pour rentrer plus de putts intermédiaire (2 à 10 mètres), vous devez contrôler votre contact et votre rythme. Voici comment faire avec 2 exercices simples et efficaces !

Dans cette vidéo :

⛳ Le conseil que donnait Severiano Ballesteros pour réussir ses putts (un conseil à suivre…)
⛳ Comment un jeton de casino permet de rentrer ses putts (la preuve en image et sans trucage…)
⛳ Ce que votre drive vous apprend sur votre putting (eh oui dans ce sens-là aussi…)

 

Et je garde les yeux…

sur la marque.

– Pour bien toucher vos putts et maîtriser leur longueur, il faut avoir le bon rythme.

Trop accéléré et votre putt file loin du trou et si vous freinez, vous ne contrôlez plus rien.

(musique)

Je suis Jérôme Deramaix, fondateur d’Idée Golf.

Avec Fabien, un pro de golf, nous avons aidé plus de 3500 golfeurs à améliorer leur jeu à travers nos quinze formations.

Dans cette vidéo, je partage avec vous deux exercices pour améliorer votre rythme, au putting et rentrer plus de balles.

C’est parti.

(musique)

– L’objectif est de vous permettre de trouver le bon repère pour arriver à garder votre regard fixe sur la balle, de rester, en fait, concentré

sur l’impact pour éviter absolument de souvent…

Qu’est-ce qu’on fait :

on va très vite regarder où part la balle et le problème, c’est que ça dévie légèrement notre putter, soit à gauche, soit à droite, mais aussi, des fois, ça nous fait faire des coups un petit peu trop brusques et donc, on se perd un petit peu dans notre putting, on se perd dans la direction, on se perd aussi dans le dosage et je retiendrai toujours cette phrase d’un très grand joueur qui nous a quittés malheureusement qui s’appelait Severiano Ballesteros et qui disait : au putting, il regarde la balle, une fois qu’il entend le son dans le trou.

Donc nous, l’exercice qu’on va faire, il va être très simple :

pour éviter de relever la tête, comme on dit couramment, c’est tout simplement que je vais mettre une marque.

Alors, moi j’ai des marques qui font jetons de casino, c’est la mode en ce moment.

Vous pouvez prendre une pièce ou une marque classique.

Maintenant, on trouve même magnétique sur les casquettes, que tout simplement vous allez placer sur le green.

L’objectif étant d’avoir une marque où, quand même, il y a des inscriptions dessus.

Ça va être important, vous allez comprendre pourquoi.

Derrière, je vais positionner tout simplement ma balle sur cette marque, ok ?

Donc, on essaie de la faire tenir.

Donc, ma balle cache la marque.

Ce que je vais faire, c’est que je vais putter et mon objectif sera de lire l’inscription de la marque une fois que j’aurai contacté la balle.

Je suis ici, je me place tranquillement, j’essaie d’orienter mon putter vers le trou et je suis, et je putt.

(son de la balle dans le trou)

D’accord ?

Voyez, mon regard reste fixe et d’ailleurs, ma balle est bien rentrée dans le trou.

Donc, faites cet exercice plusieurs fois.

Je suis ici, je prends le temps, bien sûr, de bien orienter mon putter et je garde les yeux sur la marque.

(son de la balle dans le trou)

(musique)

Si on est court ou si on est long, c’est dû à des fois, le fait qu’on tape un petit peu la balle et on a des mouvements un petit peu secs et d’un coup, la balle traverse trop le trou, finit quatre ou cinq mètres derrière au lieu de faire un mouvement peut-être un petit peu plus souple pour arriver à mieux faire rouler la balle.

L’intérêt du drive va servir à ça : à créer un mouvement un petit peu plus souple.

Pourquoi ?

Parce que les drivers ont une face qui est, à la base, faite pour avoir beaucoup de réaction et pour que la balle parte très vite du club.

Ce que nous ne voulons pas trop au niveau du putting.

Donc, je vais chercher à putter avec un drive.

Alors, soit vous le prenez de manière normale, soit vous le prenez plus court en vous rapprochant.

Donc, je vais vraiment faire comme si je prends le grip comme si je puttais et je vais vraiment chercher à putter avec le driver.

Et chercher donc…

Là, je suis sur un putt moyen, je peux le faire aussi sur un long putt.

à ce que la balle roule bien Si je vais avoir un mouvement un petit peu trop…

donc tapé, un petit peu trop fort, que va-t-il se passer ?

Automatiquement, je vais avoir une balle qui va : hum !

De suite, elle va réagir et partir beaucoup plus vite.

Là, la balle a traversé

et elle a fini presque 10 mètres derrière le trou.

La première, vous voyez, elle a fini quelques mètres derrière le trou parce que mon mouvement était plus simple.

Donc, je vais me placer ici et chercher donc à faire un mouvement souple et à bien faire rouler ma balle.

Voilà.

Là, le mouvement est plus souple.

Là, le mouvement est plus fluide et donc, de suite, le dosage se retrouve bien meilleur.

Si cette vidéo vous a plu, je vous en ai préparé

une autre pour vous aider à progresser encore plus vite.

Pensez aussi à vous abonner et à activer la cloche pour être sûrs de ne rater aucune nouvelle vidéo.

Maintenant, je voudrais vous poser une question : combien de putts en moyenne faites-vous par parcours ?

Plus de 36 ?

Moins de 29 ?

Entre les deux ?

Dites-moi combien en répondant dans les commentaires.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *