Pourquoi votre backswing risque de vous coûter cher ?

Le backswing est l'ennemi du swing de golf

source flikr @chrisheuer

Cet article s’adresse aux golfeurs qui jouent au-dessus de 18.

Le backswing ne sert qu’à faire des erreurs.
La personne avec qui je joue actuellement a un backswing extrêmement court. Pourtant, il est dans les mêmes longueurs que moi. Et il est souvent bien plus droit que je ne le suis !

Ca m’a donné à réfléchir  nouveau sur l’utilité du backswing et j’en suis arrivé à la conclusion suivante : le swing de golf est fait d’accélération, pas de force.

J’ai besoin d’un grand backswing pour frapper fort, mais pour accélérer le plus court est le mieux. C’est la seule utilité du backswing : nous permettre de prendre un peu de recul pour pouvoir accélérer dans la balle.
Au bout d’un moment, on n’arrive plus à accélérer : on ralentit. Et c’est quand on ralentit que les erreurs les plus graves arrivent.

Quel est l’objectif d’un swing de golf ?

Si vous pensez que l’objectif de votre swing est de vous amener le plus loin possible, alors votre backswing idéal devrait ressembler à ça :


Lancer disque à Vannes 42m73
envoyé par pierre200581. – Foot, rugby, surf et encore plus de sports en vidéo.

 

Alors pourquoi ce n’est pas vrai ?

Parce que ce n’est pas l’objectif du golf !

L’objectif du golf est de faire entrer une petite balle dans un trou de 10 cm de diamètre situé entre 90 et 500 mètres de là où vous vous situez avec le moins de coups possibles.

Le golf n’est pas un sport de distance ni de force. Le golf est un sport de précision.

La distance que vous allez parcourir avec votre driver n’a, en fait, que peu d’importance quand vous jouez au golf.

Vous n’allez taper qu’une douzaine de départs quand vous allez taper plus de 30 putts et vous allez devoir atteindre le green 18 fois avec un fer 7 ou moins.

Quel est, à votre avis le coup le plus important ? Le driver, le fer de moins de 130 mètres ou le putting ?

Pourquoi ne devez-vous pas faire d’overswing ?

Avec de l’overswing, vous prenez 2 risques :

1-      Vous allez changer d’appui et avoir votre poids sur votre jambe avant. Cela vous bloquera dans votre descente et entraînera du slice

2-      Vous allez avoir du mal à ramener vos mains à temps pour profiter du mouvement de vos hanches. Ce défaut entraînera votre balle sur la gauche (pull ou slice).

Si vous voulez jouer 18, il vaut mieux faire un coup de 165 mètres sur le fairway que de 180 mètres dans le rough. Les données ne sont pas les mêmes si vous voulez jouer le scratch score, évidemment, mais ce n’est pas le propos.

Mais pour faire un bois 3 de 165 mètres, vous n’avez certainement pas besoin de forcer. Il vous suffit bien souvent de pousser la balle.

Quelle dose de backswing ?

Pour ma part, j’ai limité à ce que je sens être un demi-coup (qui en réalité est certainement déjà un plein coup).

J’ai surtout travaillé à supprimer l’overswing dans mon geste de golf. Les résultats sont saisissants.
Dans mon grand jeu, j’ai gagné en justesse, c’est logique, mais j’ai gagné légèrement en longueur aussi.

En effet, le risque dans l’overswing, c’est de perdre l’intensité de la frappe. A vouloir taper trop fort, on n’arrive plus en accélération sur la balle et, donc, on ralentit ce qui est la pire chose imaginable.

Concernant le petit jeu, j’ai gagné en précision. Bien sûr, les premières fois, c’est difficile. On a peur de toper la balle et d’envoyer la balle traverser le green.

En réalité, c’est tout l’inverse. Le top est le résultat d’un swing qui ralentit à l’impact.

Alors réfléchissez-y avant de taper votre prochain swing de golf : et si vous évitiez l’overswing ?

Commenter avec Facebook :

Donnez votre avis sur “Pourquoi votre backswing risque de vous coûter cher ?”

  1. al dit :

    Je tombe sur l’article par hasard en faisant des recherches sur le swing court, car j’en suis arrivé exactement aux mêmes conclusions au practice : swing + court (entre 1/2 et 3/4) m’apporte bien plus de précison à peu près la même distance (voir + si on compte l’élimination des slices) et surtout cette impression de pousser la balle plutot que de la taper ce qui permet un bon spin pour les approches avec fers moyens et court.
    Mon dos me dit merci aussi au passage 🙂

  2. jean-michel dit :

    quand je commencé le golf un très bon joueur m’a dit le golf c’est comme la pétanque ou un jeu de fléchettes depuis j’ai fait mon chemin avec beaucoup de zigzag voir de marche arrière mais on revient toujours à cette vérité.
    pour ce qui est de l’overswing faîtes vous filmer au practice et regardez, souvent on a une image erronée de ce que l’on fait…si on essaye de ne pas monter au delà de l’épaule en réalité je me suis aperçu qu’on est déjà au max de ce qu’il faudrait faire pour garder la coordination nécessaire et pouvoir accélérer au downswing .C’est le cas pour moi
    cdt

Laisser une réponse