Comment doser votre putting selon la vitesse des greens

Comment doser votre putt comme un pro

Comment doser votre putt comme un pro

Lorsque vous vous préparez pour jouer un parcours, je vous recommande de toujours commencer par le putting green.
Le putting représente 50% des coups joués et un putt compte autant de points qu’un drive.

De plus, faire 10 à 15 minutes de putting green permet de monter le corps en température avant d’attaquer le practice. Cela vous permettra de raccourcir votre échauffement et d’éviter de vous blesser.

Il y a 2 dimensions que vous devez absolument mesurer lors de votre séance : la vitesse des greens et la manière dont vos balles prenent la pente.

Ces 2 dimensions varient d’un parcours à l’autre et même d’un jour à l’autre. Vous devez donc apprendre à doser votre putting en fonction des conditions de jeu et adapter votre jeu pour cela.

Il y a deux façons d’adapter votre dosage au putting selon la vitesse des greens :

- La première consiste à réduire ou amplifier l’amplitude de votre coup selon que le green est très roulant ou s’il est lent.

- La seconde, que je préconise, est garder un swing identique mais de juste modifier l’endroit où vous prenez votre putter.

Comment se crée la puissance au putting ?

C’est la vitesse du putter qui crée la puissance et cette vitesse est fonction de 3 paramètres :

1- Votre tempo (le temps que met le club pour aller du backswing à la fin du mouvement)
2- Votre amplitude (la distance entre le point haut et le point bas)
3- La taille du bras de levier (la longueur bras + manche)

Comme vous pouvez le voir dans Putting 3D : la Méthode pour Putter comme un Pro, je recommande de garder toujours le même tempo et de modifier l’amplitude pour gérer la distance.

Vous parcourez une distance plus longue dans le même tempo, la vitesse du putter augmente et la balle fait plus de distance.

Dans Putting 3D, je vous apprends aussi comment utiliser des repères tangibles pour savoir quand arrêter votre backswing au putting pour arriver encore mieux à doser votre distance.

Pour moi, il serait donc impensable de varier le tempo ou l’amplitude pour gérer un paramètre qui dépend de chaque parcours que vous allez jouer ou des conditions de jeu du jour. Il faut donc jouer sur la taille du bras de levier.

Doser son putting grâce au bras de levier

Ce bras de levier se compose de la longueur de votre bras (que vous ne pouvez pas modifier) et de la longueur entre la face du putter et le point de contact entre vos mains et le manche.

Pour modifier ce bras de levier, c’est donc très simple :

Si le green est peu roulant, vous allez prendre votre putter plus haut qu’à l’habitude
Si le green est normal, vous prendrez votre grip classique
Si le green est rapide, vous allez raccourcir votre grip

La méthode complète à appliquer avant le départ pour prendre la mesure des greens :

  1. Lors de votre arrivée sur le putting green posez votre driver sur une zone plate
  2. Placez 3 à 5 balles à 4 mètres.
  3. Regardez votre driver et frappez vos balles pour qu’elles viennent mourir sur le driver.
  4. En fonction des conditions de jeu ou de la vitesse des greens, vos balles pourront être trop courtes ou trop longues.
  5. Si vos balles sont trop longues, raccourcissez le grip en prenant votre putter plus bas (1 à 2 cm suffit souvent)
  6. Si vos balles sont trop courtes, rallongez-le en montant vos mains d’1 à 2 cm.
  7. Retentez avec 3 à 5 balles jusqu’à avoir la bonne distance (la balle vient toucher le driver sans passer par-dessus)
  8. Retenez l’endroit où votre pouce le plus bas est posé sur le grip et gardez cet emplacement pour l’ensemble du parcours.

Grâce à cela, vous allez adapter votre jeu pour ce parcours et doser votre putting de façon très simple sans modifier votre technique pour les parcours suivants.

Commenter avec Facebook :

Laisser une réponse