Les 10 mythes du joueur de golf moyen

Le golf de tous les jours

Le golf de tous les jours

Un article traduit et légèrement adapté à partir de 10 Average Golfer Myths Debunked !

Je suis, moi aussi, un golfeur moyen. Avec mon index de 16.7, je joue plus souvent dans les 20/24 que dans les 10/12. En effet, l’index représente notre meilleur golf et cela arrive, malheureusement, assez peu souvent.

Voici quelques vérités que j’ai moi aussi glanées au cours de ma vie de golfeur comme l’auteur original de cet article !

J’ai besoin du driver dernier cri

Hé non ! Ce dont nous avons vraiment besoin est d’un bon driver d’environ 450 cm3 avec un loft de 10,5° ou, encore mieux pour beaucoup d’entre nous, de 11,5°.
Notre vitesse de swing n’est souvent pas assez élevée pour jouer moins de loft et la balle va mieux partir avec un loft plus élevé.
Il y a de très bonnes affaires dans la rubrique « drivers d’occase » !
Et pas besoin non plus d’avoir un shaft à 150 €, en vérité, on ne fait pas vraiment la différence.

Mon drive moyen est de 240 mètres

Non plus et en plus, ça risque de vous coûter des points de penser cela. Une enquête a été faite sur un parcours en Floride où l’on demandait aux joueurs de frapper un drive et de deviner la distance parcourue.
La plupart la surestimaient de 25 à 35 mètres.
Cette erreur risque de vous coûter cher sur le 3ième coup d’un par 5, le plus important pour se positionner correctement.
De plus, vous comprenez que certains obstacles qui semblaient ne pas déranger viennent d’un seul coup vous embêter…
Il vaut toujours mieux finir sur le fairway que dans ces obstacles.

Je dois faire du backspin

Soyons francs : on ne fait jamais vraiment exprès de faire du backspin.
Pour y arriver à tous les coups, il faudrait déjà être sûr de taper la balle en premier sur chaque coup. Il faut aussi avoir une très bonne vitesse de swing que nous n’arrivons pas à avoir à tous les coups et on ne joue pas sur les mêmes parcours que les pros.
Leurs fairways sont tondus à la hauteur de nos greens !
Et même si vous arrivez à en faire, même régulièrement, c’est difficile à prédire.
Vous avez meilleur compte de jouer strictement la distance que vous pensez faire avec votre club.

Je dois avoir un swing parfait

Vous n’aurez jamais un swing parfait… Vous avez commencé le golf à l’âge adulte et vous avez un travail. Les joueurs avec un super swing, c’est leur métier. Vous avez besoin d’un bon swing avec des bons fondamentaux : grip, adresse , posture et position de la balle.
Le transfert de poids est souvent mal compris.
Travailler le setup fondamental. Vous pouvez avoir le setup et le grip de Tiger Woods ou de Mc Ilroy, mais il y a peu de chance que vous ayez jamais leur swing.

Je dois aligner mes putts avec une précision chirurgicale

Non : ne passez pas 2 minutes à regarder la pente.
Vous avez juste besoin d’avoir une idée générale de la pente, du point de rupture de la trajectoire du votre putt et de maîtriser votre distance.
Trouvez un point pour viser à mi-chemin (ou même à 50 cm devant vous) entre le trou et vous et laissez faire. Laissez la taille de votre swing dicter la vitesse de la balle. Déplacez la balle en arrière du stance pour les putts en descente.
En dehors de ça, tous vos coups avec le putter doivent être identiques.
Quand vous ratez, ratez par le haut du trou (pas le côté des amateurs). De temps en temps, vous aurez de la chance et la balle tombera dans le trou.

J’ai besoin de chaussures à 400 €.

Non : vous ne créez pas assez de force de torsion dans vos chaussures pour que cela en justifie le prix. Des chaussures à 100 € sont aussi bonnes et aussi waterproof.
Vous pouvez aussi trouver une paire de l’an passé soldée à moitié prix !

Je dois devenir un meilleur joueur avec le vent

Peut-être, mais pas en frappant plus fort.
S’il y a vraiment du vent, vous devez avant tout penser votre jeu avec un état d’esprit différent.
Prenez moins de backswing. Essayez 50% de backswing, ça deviendra un backswing à 75% quand vous le ferez vraiment… Tous les golfeurs moyens prennent plus de backswing qu’ils ne le pensent.
Alors faites un backswing à 50% et prenez 2 clubs de plus. Jouez comme s’il n’y avait pas de vent. Préparez-vous à voir la balle rouler car vous avez pris des clubs avec un loft inférieur !

J’ai besoin de balles à 60 € la douzaine.

C’est jeter l’argent par les fenêtres (enfin, dans les obstacles d’eau et les hors-limites plutôt), voici ce que vous devez acheter :
- Index 10-16 = des balles autour de 35 €
- Index 17-24 = des balles autour de 25 €
- Index 25+ = des balles entre 19 et 25 €.
Oubliez les balles premier prix : ce sont des cailloux et personne ne devrait les jouer. En fait, les balles sont quasiment toutes les mêmes dans une même gamme de prix. A l’aveugle, entre 2 balles à 25 € la douzaine, vous ne feriez pas la différence.

Je dois savoir faire un flop shot.

Ouh la : franchement, ça va vous créer plus de problèmes qu’autre chose. Déjà faudrait-il savoir à quel moment jouer ce type de coup. Ensuite, les parcours sur lesquels nous jouons n’ont souvent pas la qualité d’herbe suffisante pour nous le permettre. Enfin, personne ne travaille ce coup au practice.
Votre meilleure chance est de jouer un chip ou un pitch, des coups que vous avez déjà joué toute la journée sur le parcours.

Je viens de jouer 18, en avant pour jouer 8 !

On se calme : plus votre index est bas, plus la progression est lente et laborieuse. Sans vouloir vous décourager, soyez simplement au courant de cela pour ne pas être frustré quand votre superbe 18 est suivi par un immonde 24 !
Profitez de vos améliorations et essayer de les consolider dans votre jeu de tous les jours.
Soyez un peu moins concerné par votre score et plus par l’amélioration de votre swing et de vos bonnes décisions sur le parcours.
18 peut devenir 8 un jour, mais pas demain.

Cet article n’est pas de moi, mais j’avoue m’y être retrouvé et avoir vécu l’ensemble de ce qu’il dit et je me suis posé exactement les mêmes questions pour, au final, arriver au mêmes conclusions.

Crédits photos : Paternité Certains droits réservés par sharpener

Commenter avec Facebook :

Laisser une réponse