L’erreur classique des golfeurs amateurs

La routine est vitale pour un bon coup de golf

La routine est vitale pour un bon coup de golf

Les golfeurs amateurs avec un index élevé sont souvent bloqués dans leur progression car ils ignorent l’importance de la routine de préparation d’avant swing.

Peu importe le nombre de cours que vous pourrez prendre et la justesse technique de de votre swing : si, sur le parcours, vous ne préparez pas votre routine alors vous n’arriverez pas à mieux jouer au golf.

La routine est tellement importante qu’un mauvais swing bien préparé aura souvent un résultat bien meilleur qu’un bon swing mal préparé.

Contrôlez ce qui est contrôlable

Je vois trop de joueurs de golf sur le parcours penser à bien sortir les mains, ou encore à bien garder la tête sur la balle.

Evidemment, ces composantes du swing de golf, comme bien d’autres sont importantes.

Malgré tout, en réalité, quand vous êtes sur le parcours et que vous venez de déclenchez votre swing, croyez-vous vraiment que votre cerveau conscient va réussir cet exploit de contrôler les muscles de votre corps un à un pour vous faire sortir les mains.

Bien sûr que non ! Tout ce qui se passe après le déclenchement du swing (donc après le backswing) est totalement contrôle par votre cerveau reptilien (votre inconscient). Votre cortex d’homo sapiens ne contrôle plus rien !

Alors lâchez prise sur cette partie et concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler : la préparation du swing.

Trouvez l’objectif de votre routine

La routine sert à 2 choses en particulier :

1- Elle vous permet de mettre en place un check-up complet : Vous avez du temps pour vérifier votre grip, votre alignement et la répartition du poids sur vos pieds.

Ce sont les 3 éléments points vitaux de votre swing.

Passez du temps au practice à intégrer la sensation de votre club dans votre main. Trouvez des trucs et astuces pour être certains de bien avoir votre club en main.

Vérifiez votre alignement et même la direction que prendra votre tête de club en faisant quelques mouvement d’essai. Si vous visez nulle part, c’est là que vous arriverez !

Sur les longs fers et les bois, pensez à bien avoir le poids sur la jambe arrière. Le contraire empêche une bonne rotation. Sur les approches levées et roulées, le poids doit être sur la jambe avant, ainsi qu’au putting.

2- La routine vous permet de vous relâcher : si vous avez bien checké votre position, vous savez que vous avez mis toutes les chances de votre côté

Au fur et à mesure que vous passerez du temps (sur le parcours et au practice) à bien préparer votre swing, vous verrez une amélioration dans votre toucher de balle, dans vos trajectoires et même dans vos longueurs.

En conservant bien cette routine quel que soit l’enjeu du coup, vous faites taire votre cerveau conscient. Il va alors laisser travailler votre cerveau reptilien qui, lui, sait faire fonctionner correctement tous les muscles nécessaires à un swing de golf.
Vous en sentirez rapidement les effets ! 

Et vous quelle est votre routine pré-swing ? Dites-moi en commentaires quels sont les points de votre check-list ?

Je lirai personnellement tous vos commentaires.

Commenter avec Facebook :

Donnez votre avis sur “L’erreur classique des golfeurs amateurs”

  1. Philippe dit :

    Aprés l’analyse du coup (point de chute, trajectoire, vent, etc.) je ne répète que la traversée de balle en essayant de garder le plus de retard possible à l’impact et ensuite en laissant vivre la tête de club !

    • Jerome dit :

      Bonjour Philippe et merci pour ce commentaire.

      Effectivement, avant de frapper vraiment la balle, un coup d’essai peut être une bonne chose à faire.

      Il y a tellement à dire sur les coups d’essai au golf ! Certains tapent un plein coup, d’autre (comme moi) ne reproduisent qu’une partie du mouvement.

      A chacun sa méthode : ce qui compte, c’est qu’elle mette en confiance !

      @+
      Jérôme

  2. Grau dit :

    Bonjour,
    Ma routine est la bonne prise en main du club, avec un bon grip. Et surtout des mouvement d’essais et je n’attaque pas la balle sans un bon coup d’essai avec un divot correct.
    J’ai commencé le golf il y a 5 mois je suis aujourd’hui 29 d’index et j’ai une envi d’apprendre qui passe devant tout car j’aimerais faire moniteur dans quelque années

    • Jerome dit :

      Bonjour Grau et merci pour votre retour.

      Juste une question : vous multipliez donc les coups d’essai et j’imagine que vous tapez des plein coups à chaque fois.
      N’avez-vous pas l’impression de perdre l’influx nerveux au fur et à mesure du parcours ?

      Sinon, je ne sais pas si le divot est une bonne marque de réussite : un bon coup ne doit pas forcément arracher d’herbe.

      Qu’est-ce qu’un divot « correct » pour vous ?

      @+
      Jérôme

  3. Vincent dit :

    Salut, je joue au golf depuis 2,5 ans et je suis passé 6,7 cet été , je souhaite réagir sur la question de la routine car en ce qui me concerne cela a été pour moi un indicateur de progression constant! Je travaille continuellement ma routine même au practice car c est fondamental pour effectuer des coups relâchés et en pleine confiance! Pour moi j arrive sur la balle et je prends l info sur sa position, son lie. Ensuite je choisis ma cible et mon club je fais deux trois coups d essais en ressentant l amplitude et le rhythme! Jusque la tout va bien! Ensuite je passe en revue mon grip, mon repère au sol, l orientation de ma face de club et je positionne mon corps en étant un maximum connecte avec la cible ( me permet de bien me sentir devant la balle) ensuite je joue en cherchant du relâchement ! Ça ne marche pas tout le temps ! Certes il faut l accepter maintenant c est plus la question du mental qu il faut travailler (confiance calme concentration et combativité la règle des quatres c) vincent

    • Jerome dit :

      Merci Vincent pour ce retour d’expérience.

      Il y a beaucoup à dire sur la routine, chacun a la sienne, mais les éléments que vous citez font partie des « must have » !

      Bonne suite de progression ! 6,7 au bout de 2 ans et demi, c’est génial !

  4. Hulewicz P-J dit :

    70 ans, 1m.83 79kg je joue 18,je suis un gaucher « contrarié » qui joue en droitier=la force est quand même dans le bras gauche qui tire à la descente du drive…J’ai l’impression d’être plus puissant et long en ayant un swing un peu plus latéral..sachant que je pratique la « queue de vache » le coup de fouet…..Votre avis par rapport au drive vertical?
    Merci
    Cordialement
    Pierjack

    • Jerome dit :

      N’étant pas pro, je ne peux que donner une réponse « coach » : ce qui compte, c’est d’être sur le fairway en étant le plus long possible.

      Bien souvent les pros de golf enseignent un swing académique (qui reste la meilleure façon de progresser) mais quand vous regardez sur le circuit, vous voyez que les joueurs ont tous des swings très particuliers.

      Regardez quelques vidéos de Moe Norman et vous verrez qu’on peut arriver à être considéré comme un des meilleurs joueurs du monde (à juste titre) en ayant un swing totalement iconoclaste !
      http://www.youtube.com/watch?v=q0Q7NSdHACc

Laisser une réponse